Week end à deux à Reims

Publié le 3 Décembre 2011

Parce qu'on l'a bien mérité, nous nous sommes programmés un petit week end de 3 jours en amoureux à Reims. Au programme : visite de caves champenoises, restauration dans les restaurants gastronomiques de la ville et accessoirement, visite de la ville, sa belle cathédrale et son grand marché de Noël.

J'ai été un peu déçue par celui-ci : exactement identique au marché de Noël vu la semaine précédente sur les Champs Elysées. A part l'odeur du vin chaud, et les chants diffusés par haut parleur, il n'y a pas grand chose à voir avec Noël. On ne m'y reprendra plus.

110901-automne 4421

 

Mamie et Papi sont montés pour la semaine et s'occupent des enfants, nous partons donc tranquilles.

 

La première étape est le château des Crayères où nous passons une nuit et dînons au restaurant "Le Parc" 2 étoiles au guide michelin.

 

P1000689

 

Notre chambre est au 2ème étage, la fenêtre tout à gauche. C'est une chambre "baronne". Il y avait aussi des chambres "comtesse", "duchesse", "princesse", une suite "impératrice". Ce sera pour une prochaine fois (pas le même budget).

Le lit est extraordinaire, je n'avais jamais vu ça : plus large que profond. On s'y perd.

Inutile de vous dire que nous avons choisi le petit déjeuner au lit. Eh, eh...

 

P1000659

 

Le restaurant était vraiment très bon. Pour une fois, région oblige, nous avons fait le repas au Champagne.

 

P1000673

Le Parc des Crayères, P.Mille

 

 

 

P1000669

P1000681
P1000670Velouté à la truffe blanche d'alba P1000672Carpaccio de Saint Jacques P1000676Bouchée de Saint Jacques
P1000677Cochon Noir à la broche P1000679Déclinaison de citron P1000682Paris Brest

 

Le lendemain, nous avons visité les crayères (les vraies cette fois ci) de la maison Vranken-Pommery. 18km de galleries souterraines où sont entreposées à une température et une hygrométrie idéale des millions (si, si) de bouteilles de champagne Pommery.

Tout dans le site respire l'argent et le "bizness" : le Champagne est vraiment une histoire de négociants qui ont bien réussi à vendre un produit.

Il parait que le Bordelais c'est pareil.

On pert un peu le contact avec le vigneron et sa vigne. Mais la visite vaut le coup, surtout pour se rendre compte de l'argent brassé.

 

P1000726

 

Un truc à ne surtout pas louper dans cette visite : les toilettes. Une magnifique exposition des publicités Pommery : quoi de mieux pour se soulager la vessie ?

 

P1000720

 

Le midi, on se rend à l'Assiette Champenoise, autre 2 étoiles de Reims. Il nous faut être plus raisonnable, nous ne dormons pas sur place...

La carte est étonnante : contrairement à la veille, chaque plat est un mot, le produit. Il n'y a pas de littérature associée pour décrire le plat.

 

P1000738

L'assiette Champenoise : A.Lallement

 

Une carte très simple, ramenée au produit.

 

P1000727

CONSOMME
P1000728
P1000731

SAINT-JACQUES
Vinaigre de Reims, chorizo

P1000730

LANGOUSTINES 
Coteaux champenois, wasabi

P1000733COCHON NOIR

Truffe noire, jambon coquillettes

P1000729avec LANGOUSTINES 
P1000734

CHOCOLAT

P1000736

POIRE

 

Les deux restaurants sont bien différents mais tout aussi bons. De nombreux produits sont communs aux deux cartes (Saint Jacques, Cochon Noir) et on peut voir l'imagination débordante des 2 chefs qui les déclinent chacun à leur manière.

Un vrai régal.

 

Voilà un week end gastronomique bien rempli : il est temps de retrouver la petite famille.

Rédigé par Manue

Publié dans #Les voyages

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Manue 18/10/2012 00:00

Super le voyage

Manue 08/12/2012 11:23



Non à la pub sur le blog