Sortie à Eurodisney

Publié le 8 Mai 2011

J'ai promis à Lucie que lorsqu'elle serait guérie de sa fracture à la clavicule nous irions à Eurodisney. A l'époque où j'ai prononcé ces paroles, Lucie n'était pas en forme et c'était un moyen de la motiver, et de lui faire un peu oublier sa douleur.

Cette promesse n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd : et ce week end nous l'avons honorée. Pourtant ce n'est pas le meilleur moment : Christophe sort à peine de son arrêt, il a travaillé non stop tout le mois d'avril, nous l'avons à peine vu et il est plutôt fatigué. De plus, un dimanche en mai, la fréquentation du parc risquait d'être importante.

Je me suis dit que la journée allait être difficile ...

 

P1010577

Et bien, non !!

Il y avait bien une foule importante, mais grâce à Alice, cela ne nous a pas pesés. Cela parait bien paradoxal !!

Au premier abord, on pourrait se dire qu'amener un bébé à Eurodisney relève de l'inconscience, du masochisme ou je ne sais quoi encore... Honnêtement, je ne souhaitais pas amener Alice, mais allaitement oblige, nous n'avons pas eu le choix et finalement cela nous a bien réussi grâce à un système, le "bébé switch" : le système est simple, un parent fait la queue avec les grands et l'autre parent attend à la sortie avec le bébé. Quand les premiers ont fait un tour, le parent qui attend prend la relève et refait un tour avec les grands SANS FAIRE LA QUEUE. Au final, les grands font 2 tours de manège sans faire 2 fois la queue.

On a aussi optimisé le système de "fastpass" et du coup on n'a quasiment pas fait la queue de la journée. Même Christophe a reconnu que la journée n'avait pas été trop éprouvante et qu'il n'y avait pas trop de monde (mais pas de là à y revenir plus souvent ...)

Rédigé par Manue

Publié dans #La vie à Provins

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article