Les plages de Corse

Publié le 31 Juillet 2010

Tout a commencé par une grise et pluvieuse matinée de cet hiver : le ciel bas et lourd pesait comme un couvercle sur notre voiture, les essuie-glaces faisaient leur balais et leur chuintement ne pouvait pas couvrir le plic-ploc des gouttes de pluie.

Une super journée de spleen, digne du meilleur poème de Baudelaire.

Une idée lumineuse vint alors illuminer cet instant, idée aussitôt partagée dans la voiture puis immédiatement diffusée par SMS : "Ca vous dirait de partir 15 jours en Corse cet été ?". Et la réponse qui revint sans tarder : "Evidemment".

La suite est assez banale, recherches sur internet, réservation et puis par une belle journée d'été, nous voilà revenus en Corse, près de Bonifacio.

Nous, c'est 3 familles, 6 enfants, dans une jolie maison avec vue sur la mer. Nous vivons dehors, à l'ombre des chênes lièges, au doux son des cigales, parfois dérangés par des vaches qui traversent le jardin. Le bonheur.

 

DSC05567

 

 

Cette année, nous avons fait quelques visites culurelles, mais pas trop. Nous avons fait quelques balades, pour tout dire, une seule en fait : les aiguilles de Bavella où nous avons pris un sentier escarpé qui menait à un col. Les enfants ont été impressionant de vaillance et ont grimpés comme des cabris.

 

100902-ete 2750

 

Mais la majeure partie de notre temps a été occupée à tester les différentes plages de la zone. Voici donc un aperçu des plages visitées :

 

1. La plage de Sant'Amanza

Accès : En voiture, avec parking sur la plage, au milieu des camping car.

Sable : Assez grossier, pas assez fin pour faire des châteaux

Période de la journée : tard le soir, lorsque tout le monde est reparti, l'eau est bonne et les enfants sont tout le temps dans l'eau.

Avantage : son accès direct et rapide.

La plupart du temps, nous nous y rendons le soir, vers 18h lorsque la sieste a été particulièrement longue : On y va en voiture jusqu'au bout et à cette heure là, il n'y a plus grand monde. Les enfants passent leur temps dans l'eau à s'amuser, comme Pierre d'ailleurs qui aime bien faire la locomotive pour leur plus gande joie.

 

P1040599

 

On y trouve aussi de très belles étoiles de mer :

 

P1040844

 

2. Maora Plage

Accès : En voiture, avec parking tout près de la plage.

Sable : Assez grossier, pas assez fin pour faire des châteaux

Période de la journée : tard le soir, lorsque tout le monde est reparti, l'eau est bonne et les enfants sont tout le temps dans l'eau.

Avantage : il y a pas mal de coquillages.

 

Cette plage se situe dans le même coin que la plage de Sant'Amanza. Elle a sa cabane de Francis sur la plage où les bimbos prennent leur martini dry sur des fauteuils design. Mais nous, on s'en fout : les papas jouent au fresbee, les mamans surveillent, les grandes cherchent des coquillages, les plus petits mettent la tête sous l'eau pour regarder les petits poissons et découvrir des trésors. Du classique.

 

100902-ete 2773

100902-ete 2775        

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. La Tonara

Accès : En voiture, avec parking tout près de la plage.

Sable : moyen, pas génial pour les châteaux

Période de la journée : tôt pour éviter les italiens qui s'installent en bande le plus près possible de nos serviettes.

Avantage : il y a une chouette pizzeria sur la plage et pleins de petits poissons dans les rochers. Il y a aussi pleins d'Italiens, mais ça on n'y peut rien.

 

DSC05548

DSC05536

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Rondinara

Accès : Au bout d'une longue route sinueuse et étroite qui traverse de grands espaces brûlés. La voiture peut aller jusqu'au bout, où il y a un parking. C'est une des plages les plus jolies du coin. Du coup elle attire beaucoup de monde et du coup (bis), le parking est payant !!

Sable : très fin

Période de la journée : tôt le matin. Il y a 2 ans nous y étions allés à l'heure de pointe : la plage était aussi chargée que le quai du métro de la ligne 13 un soir vers 17h, un jour de grève. A peine 1m2 pour mettre sa serviette, mais pas question d'y rester tranquille à bouquiner : obligé de suivre les enfants à la trace. Cette fois ci, nous avons tenu compte du REX (retour d'expèrience) et nous y débarquons à 10h pétantes, il y a à peine 30 voitures sur le parking (ce qui n'est pas beaucoup).

Avantage : très jolie plage qui comme son nom l'indique est ronde, toute ronde. Le sable est magnifique et la pentetrès douce, les enfants ont pied très loin : c'est pratique pour jouer au ballon ou au fresbee.

 

Ce jour là, il y avait beaucoup de vent. Sur la photo, les enfants sont tout fiers de poser avec leur bateau gonflable rose. Mais à peine quelques seconde plus tard, sous les yeux goguenards de tous les touristes de la plage, le bâteau s'est envolé vers les acacias de l'autre bout de la baie :  un bâteau éphèmère.

Cela ne nous a pas empêché de bien profiter de la plage.

 

100902-ete 2577

 

 

5. Balistra

Accès : A côté de Rondinara, mais mois fréquentée : la plage se trouve au bout d'une longue piste non goudronnée. A moins d'avoir un 4x4, on hésite à y engager le voiture.

Sable : fin, parfait pour les châteaux de sable.

Période de la journée : matin

Avantage : grande plage toute en longuer et relativement peu peuplée. On y trouve aussi des vraies vaches qui ruminent sur le sable, juste à côté d'autres vaches qui bronzent sur leur serviette.

 

P1040820

100902-ete 2723

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le moment de faire des châteaux de sable avec des tours, des créneaux, des murailles et surtout des fossés et des tunnels dans lesquels on fait passer de l'eau et qu'on consolide sans cesse car l'eau qu'on amène par seau fait écrouler les constructions. Mais les architectes jamais ne se lassent : un seau, une pelle voilà les ustensiles à ne surtout pas oublier sur une plage. Si possible, il en faut 1 par enfant pour éviter les crépages de chignon.

 

6. Plage de Spérone

Accès : cette plage là se mérite. Il faut se garer à la plage de Piantarella, au bout de Bonifacio puis marcher pendant 20 bonnes minutes le long de la plage puis à travers des sentiers ombragés.

Sable : extra fin, un vrai bonheur pour les châteaux de sable.

Période de la journée : n'importe. Vu l'accès, elle n'est pas surchargée.

Avantage : plage magnifique au sable extra fin. Les beaux green du golfe de Spérone, aberration écologique (vu la quantité d'eau utilisée pour l'arroser), plongent dans la baie et les villas magnifiques drainent une population assez prout prout qui se déplace en voiturette électrique. La prochaine fois, nous louerons une de ses villas pour nos vacances ...

 

100902-ete 2563

 

Le soleil tape dur, on est bien à l'ombre des parasols pour lire un bon polar pendant que les enfants s'amusent.

 

DSC05634 

100902-ete 2580

 

7. Canetto

Accès : voici notre plage préférée. Son accès est tenu secret et se transmet de bouche à oreille. Ce que je peux vous dire c'est qu'elle se mérite aussi. Il faut marcher 20min environ, traverser une mare pour enfin atteindre cette belle plage sauvage.

Sable : fin mais avec des algues séchées (qui s'envolent lorsqu'il y a du vent).

Période de la journée : le matin. Le bouche à oreille fonctionne et depuis 2 ans, la fréquentation a clairement augmentée.

Avantage : c'est une plage magnifique, avec des rochers, des poissons, des coquillages, du sable pour faire de belles constructions. On peut s'y retrouver tout seul ce qui en juillet en Corse est un vrai luxe.

 

P1040738

 

On y a même vu des grands yachts y faire escale. Le processus est toujours le même : les valets en polo bermudas arrivent sur la plage sur un canot. Ils balayent (véridique) les algues pour dégager une zone de sable fin, installent les chaises, les parasols et les jeux des enfants. Puis ils se tiennent bien droits avec leur talki walki pendant que les propriétaires arrivent à leur tour et s'installent sur les chaises. Après on ne s'en occupe plus : ils deviennent des plagiers comme vous et moi (hormis peut être le seau Gucci du petit).

Mais la plupart du temps, nous sommes plutôt tranquille et nous pouvons nous étaler comme bon nous semble.

 

P1040751

 

Souvent nous faisons une petite collation pour éviter que les enfants n'aient trop faim en attendant le déjeuner (heure espagnole).

 

 P1040921

 

Et voilà, merci aux courageux qui sont allés au bout de l'article...

 

P1040966

 

Un petit détail : nous avons visité les urgences de Bonifacio car Christophe s'est cassé le petit orteil du pied droit, un des derniers soirs, au restaurant. Nous avons rencontré de vrais Corses (exactement ceux qu'on croise dans l'album d'Astérix), aussi flegmatiques et tranquilles qu'un Corse peut l'être devant un petit orteil à 90° qu'il faut bander. L'expérience a été très enrichissante. 

Rédigé par Manue

Publié dans #Les voyages

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article